Nous sommes envahis par les images, les sons, les mots. Ils nous entourent, nous bousculent, nous exaltent ou nous blessent. Au fond, les mots semblent cacher le vide de nos vies plutôt qu'en exprimer l'essentiel. Pourtant, nous devons parler, dire quelque chose, n'importe quoi. Mais en bout de piste, à quoi cela peut-il bien servir? Comment en effet dire l'ineffable? Inutile et pourtant nécessaire bavardage.

Gazouillis

Ineffabilis fatusCé dur se lever. Travailler. On est pas sur terre juste pour travailler. Y a aut’ chose, cé sur.

@Annie T’es partie tôt ce matin. Ai pas donné bizous. En vlà 100.

Samedi, fait mon marché. Pour 1 fois, fruits frais. Si demain y retourne, ce sera pas le cas, cé sûr.

@Robert Bien hâte d’aller au #match. Longtemps qu’y zont gagné. Cé leur tour, cé certain. On s’appelle.

Bus bondé ce matin. Comme c’est bizarre ! Que c’est curieux ! Cé pcq cé lundi.

@Annie Tu as manqué bonne émission hier. Sur réchauffement planète. Comme d’hab, tu as dormi devant télé.

RT@Plotin l’Un est ineffable ; quoique que vous disiez, vous direz quelque chose : or ce qui est au-delà de toutes choses n’a pas de nom.

Travail pourri. Classer mêmes stupides papiers, répondre même téléphone. Maudit patron con. Me tombe toujours sur dos. Arrête pas de me fair

@Jessy On prend lunch ensemble ? Préfère resto du coin, pas l’autre. Tu m’attends en bas ? A+

RT@Platon Il s’ensuit que d’aucune façon l’Un ne participe à l’être. Par voie de conséquence, il n’y a de lui ni nom ni définition.

@Annie SVP, acheter du beurre après boulot.

Patron encore sur mon dos. Il dit que j’écoute jamais quand y parle. Y dit trop de conneries aussi.

@Annie Pas oublier le pain. A+

RT@Denys Parole ineffable, exempte de raison, d’intelligence et de nom, n’ayant d’être selon le mode d’aucun être.

@Jessy Bien marré au lunch. La serveuse avait pas l’air contente de toi. Sacré farceur va

Hier à la télé, ils ont inauguré hôpital. Cé la troisième fois cette année. Les politiciens nous prennent pour des cons.

@Annie Pourquoi tu me dis qu’on se parle plus ? Je dis plein de choses pourtant.

@Robert Avant le #match, on pourrait prendre 1 bière ou 2.

@Annie Comment ça, je suis plus comme avant ?

Si 17 h pouvaient arriver ? Peut-être temps que je change de boulot encore 1 fois.

@Annie Communiquer ? Je ne fais que ça, communiquer. Cé toi qui dis que je parle trop.

RT@Syméon Mesurer le non mesurable, dire l’indicible, énoncer l’ineffable est une entreprise risquée et périlleuse.

Quel idiot au téléphone ! A demandé à quelle heure venait le Messie. Ai dit qu’il venait un peu après le facteur qui sonnait toujours 2 fois.

RT@Clément Il est impossible à la capacité humaine d’exprimer par la parole l’être divin.

@Annie Tu peux pas faire ça ! Pas avant qu’on se soit expliqué. À la maison ce soir, on commandera du poulet.

RT@Scot Le néant est la luminosité ineffable, incompréhensible et inaccessible de la Bonté divine.

@Robert Cé pas possible ! Annie veut me quitter. Me demande bien ce que je lui ai fait.

Bon là, je vais aller voir le grand patron. Y a des limites à endurer un con pareil.

@Robert Comment peux-tu savoir des choses pareilles sur Annie ?

RT@Nicolas Comme Dieu dépasse toute intelligence, ainsi a fortiori dépasse-t-il toute dénomination.

Le bus est bondé encore 1 fois. Vu un homme au long cou et au chapeau bizarre avec une tresse. S’engueule avec un autre et va s’asseoir.

@Annie J’y crois pas ! Avec Robert ?

RT@Ludwig Ce dont on ne peut parler, il faut le taire.

Seul encore. Heureusement que je peux gazouiller avec mes amis.


© Supra, reproduction d’une peinture de Marcel Viau : Ineffabilis Fatus


 

Print Friendly, PDF & Email

9 réflexions au sujet de “Gazouillis

    • « Hypnotique », dans le sens où le langage nous garde endormis. D’accord! La réalité serait donc un rêve dont on ne se réveille jamais?

  1. Pierre Dac disait : « c’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule. »
    Oui, ça on est bien d’accord.
    Mais c’est quand on a quelque chose à dire que ça devient plus difficile, voire impossible.
    c’est quand c’est indicible que ça devient intéressant !
    Merci Marcel !

  2. avant de dire les choses, il faut d’abord en faire l’expérience…quand j’aurai expérimenter l’ineffable, je pourrai en parler et ce ne sera pas que des mots…trop de charrues devant les boeufs dans ce domaine, en particulier en religion…il faut se méfier du pouvoir hypnotique du langage…

    • Pas tellement. Celles que tu vois ont été peintes en relation étroite avec la thématique des récits. En réalité, elles les ont précédés.

N'hésitez pas à laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :