Nous sommes envahis par les images, les sons, les mots. Ils nous entourent, nous bousculent, nous exaltent ou nous blessent. Au fond, les mots semblent cacher le vide de nos vies plutôt qu'en exprimer l'essentiel. Pourtant, nous devons parler, dire quelque chose, n'importe quoi. Mais en bout de piste, à quoi cela peut-il bien servir? Comment en effet dire l'ineffable? Inutile et pourtant nécessaire bavardage.

Gazouillis

Ineffabilis fatusCé dur se lever. Travailler. On est pas sur terre juste pour travailler. Y a aut’ chose, cé sur.

@Annie T’es partie tôt ce matin. Ai pas donné bizous. En vlà 100.

Samedi, fait mon marché. Pour 1 fois, fruits frais. Si demain y retourne, ce sera pas le cas, cé sûr. … Lire plus…

Print Friendly, PDF & Email
%d blogueurs aiment cette page :